Qu'est-ce que la Voyance?
10-03-2009
  
Scientifiquement et rationnellement parlant, nous n'en savons rien.
Par essence, une telle question ne peut donc que trouver de réponse subjectives, qui font appel non pas à des connaissances de faits clairement établis mais bien à une approche empirique d'un phénomène qui, bien que majoritairement décrié par la communauté scientifique, ne se lasse pas d'avoir ses mystères et ses zones d'ombre.

 
L'article que je vous présente aujourd'hui reflète donc en partie mon appréciation du fait, qui reste bien évidement particulière et personnelle. Chaque voyant en effet pourrait donner un avis différent sur la question, cependant sur certains points centraux nous nous rejoignons tous. Je vais tenter, au mieux possible, de me limiter à ce qu'il y a de plus consensuel dans le domaine.
 
Premièrement, sur le fait que le phénomène de voyance est à distinguer de la pratique des arts divinatoires ou de l'astrologie. Ou en d'autres termes, il ne faut pas confondre « support » et « facultés ». Plus concrètement il est possible d'être astrologue sans être voyant, il est possible d'être cartomancien sans être voyant. Certains voyants se servent de support comme les cartes ou autre mancie pour faire leur prédictions, et certains autres travaillent pour ainsi dire « sans support » -- on parle alors de « voyance pure »
 
Il est par exemple possible de trouver sur le net des tirages de cartes gratuits faisant appel à des « voyants virtuels » -- Voir par exemple ce lien – Ces tirages doivent tout à la mancie utilisée, et rien à la voyance. Ils peuvent néanmoins dans certains cas s'avérer très pertinents : en effet, les mancies traditionnelles comme le tarot divinatoire sont de fabuleux outils pédagogiques et psychologique.
 
Le voyant, si il est cartomancien, ne s'en tiendra pas quant à lui au sens traditionnel des cartes, ou à l'architecture normale d'un tirage (contrairement à un simple pratiquant du tarot divinatoire). En cours de tirage, il percevra des « ressentis » des « sentiments », aura des « flash » ou dans d'autres cas percevra des « voix » ou des « mélodies » qui guideront son interprétation. C'est ainsi que, sous la doigté d'un voyant, deux tirages strictement identiques mais faits à deux personnes différentes peuvent révéler deux significations n'ayant rien à voir entre elles. Alors que ce sont strictement les mêmes cartes dans le même ordre, mais le ressenti est différent.
 
Pourquoi?
 
Tout simplement parce que c'est le propre du phénomène de voyance, quand il est associé à un support. Le support fait pour ainsi dire œuvre de « figuration ». Il est la corde du cerf-volant, et non le vent qui le porte.


Voyance, clairaudience, flash...
 
Strictement parlant, la voyance est la faculté de percevoir des « images » (plus ou moins limpides, fixes ou animées) correspondant généralement à une réalité concrète passé, présente ou future inconnue du voyant ; que ce soit par simple contact, ou tous autres stimuli (tel qu'énonciation d'un prénom et d'une date de naissance, ou stimuli plus complexes tels que ceux obtenus par tirage de cartes). Étymologiquement le terme devrait se limiter à cette faculté de perception d'images, que l'on appelle couramment et par redondance « voyance par flash » (comme l'on peut parfois « descendre en bas »)
 
Dans les faits, la définition la plus consensuelle intègre aussi bien la voyance donc « par flash » que la clairaudience (faculté de percevoir des messages audibles ou des mélodies), que les facultés de ressentis plus « flous » (perception de sentiments, de symboles, de couleurs ou de pensées).


Voyants et médiums.
 
La voyance et la médiumnité sont la encore deux choses très différentes, même si elles ne sont pas incompatibles. Principalement, le travail de médium consiste à servir d'intermède avec d'autres plans d'existence. En général, le sens commun résume la chose au fait de communiquer avec les morts, ou les âmes errantes, les fantômes. Nota qu'il est possible d'obtenir par ce biais des ressentis particuliers ou des informations, tels que réponses à des questions...
 
En vérité, la médiumnité ne se limite pas à la communication avec nos chers défunts. Dans l'appréciation générale de la chose, il existe en effet plusieurs vois une multitude (voir pour certains une infinité) de plans différents. Une simplification (occidentalisée) donnerait par exemple un plan des personnes décédées, un plan des démons mineurs, un plan des entités démoniaques majeurs, un plan des anges, un plan des archanges, un plan du divin... ...
 
Souvent, les « voyants médium » disent d'ailleurs s'appuyer sur des « guides », qui peuvent être plusieurs et qui sont parfois identifiés comme des « anges », parfois comme l'âme d'une personne de l'entourage disparue. Mais le point commun de tous les voyants médium est qu'ils s'appuient sur une « entité extérieur » pour établir leurs prédictions, alors que le voyant ne s'appuie que sur ses propres ressentis, quelque soient leurs formes.
 

En conclusion,
 
Il faudra retenir que, derrière un terme d'apparence généraliste et assez souvent utilisé à tord et à travers, se cache un phénomène tout à fait particulier qu'il convient de ne pas confondre avec d'autres pratiques, qui si elles ne sont pas incompatibles avec la voyance n'en sont pas pour autant.

 
Suivant >
 
Me contacter
~
Tarifs
~
Règlement par Carte Bleue
~
Partenaires